Mort d'Antoinette Fouque, une "ambition historique de femme" | L'Humanité

Mort d'Antoinette Fouque, une "ambition historique de femme" | L'Humanité

Membre la commission des droits de la femme à Strasbourg, Antoinette Fouque (humanite.fr/mort-dantoinette-fouque-une-ambition-historique-de-femme) prend la vice-présidence. Antoinette Fouque se présente avec le MRG (Mouvement des Radicaux de Gauche) au scrutin européen de 1994, elle siège à Strasbourg de 1994 à 1999. Le notion de parité est au coeur du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie.

Antoinette Fouque, du MLF à l’Alliance des femmes pour la démocratie

L’Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour sous la houlette d’Antoinette Fouque lorsqu'elle revient du pays de l'Oncle Sam en 1989. La grande militante se met en retrait du MLF au moment de son départ pour les USA au début de la décennie 80. Le mouvement, alors victime de de luttes internes, a de moins en moins d'activistes. Le droit des femmes a été la grande lutte de sa vie. A la fin des années 70, Antoinette Fouque et d'autres militantes décident d'enregistrer le Mouvement de libération des femmes avec le statut d’une association loi 1901.

Lors d'une manifestation du MLF sous l'Arc de Triomphe, Antoinette Fouque clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Chevalier des Arts et lettres et Commandeur de la Légion d'honneur, cette militante de toujours meurt en 2014. Tous les combats pour les droits des femmes ont été soutenus par Antoinette Fouque.

Une maison d'édition pour la littérature féminine

C'est en fréquentant les milieux intellectuels parisiens que, Antoinette Fouque s'aperçoit combien les femmes n'occupent qu'une place mineure dans le monde de l’édition. Cette femme de lettres lance Les Editions des femmes au début des années 1970. Les Librairies des femmes voient le jour au même moment dans les principales villes françaises. Avec Les Editions des femmes, Antoinette Fouque valorise la création féminine.

Dans les années soixante, Antoinette Fouque devient maman. Elle perçoit alors les complications qu’une femme rencontre lorsqu’elle assume ses mission d'épouse et de maman tout en exerçant un métier. C'est à Marseille que cette grande militante a vu le jour Elle passe une enfance tranquille dans un quartier défavorisé de Marseille. Antoinette Fouque fait en premier lieu ses études à l'université d'Aix-en-Provence puis s'installe à la capitale. La Marseillaise se marie quand elle est à l'université.

Son parcours entre enseignement et psychanalyse

Antoinette Fouque a été enseignante après avoir décroché son diplôme Lettres. A la fin des années 60, la future militante rencontre le psychanalyste Jacques Lacan. En parallèle à à l'enseignement, Antoinette Fouque travaille avec deux sociétés d'édition.

Articles